14 août 2020

Le trafic aérien international en Asie-Pacifique chute de 72% en mars sur Covid-19

Les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique ont transporté un total combiné de seulement 8,8 millions de passagers internationaux en mars, ce qui représente une forte baisse de 72,9 % par rapport au même mois de l’année dernière, selon les chiffres du trafic publiés mercredi.

La demande de passagers-kilomètres payants a chuté de 70,7 %, tandis que la capacité de sièges disponibles a diminué de 55,6 % en glissement annuel, entraînant une chute de 27,4 points de pourcentage du coefficient de remplissage international moyen à 52,9 % en mars.

L’Association of Asia Pacific Airlines (AAPA) a déclaré que la demande de fret aérien avait trop chuté car les infections à Covid-19 se sont propagées dans de nombreux pays du monde. En mars, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé Covid-19 comme une pandémie mondiale.

Le nombre de pays imposant des restrictions de voyage dans le monde a plus que doublé en mars, ce qui a entraîné une forte baisse de la demande de passagers, obligeant les compagnies aériennes à réduire considérablement leurs horaires et à immobiliser des milliers d’avions au sol.

Les compagnies aériennes ont continué d’exploiter des services dédiés tout cargo, certaines d’entre elles assurant également des vols de passagers en cargo uniquement, compensant ainsi partiellement l’absence de capacité de maintien sur le ventre résultant des annulations massives de services passagers.

La demande de fret aérien a relativement bien résisté, mais elle a été affectée par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et l’affaiblissement de la confiance des entreprises et des consommateurs, compte tenu de l’incertitude croissante et de la hausse du chômage dans les principales économies du monde.

L’AAPA a déclaré que le secteur du fret aérien joue un rôle très actif dans le transport d’équipements et de fournitures médicales très nécessaires vers les pays du monde entier.

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique ont vu la demande de fret aérien international, mesurée en tonnes-kilomètres de fret, diminuer de 21,1 % par rapport à l’année précédente en mars. La capacité de fret offerte a diminué de 31,1 %, ce qui reflète les réductions importantes de la capacité de fret en attente sur les services de passagers annulés.

En conséquence, le taux de chargement moyen du fret international a augmenté de 9,1 points de pourcentage pour atteindre 71,9 % pour le mois.

“La forte augmentation du nombre de cas de Covid-19 en dehors de l’Asie a eu un impact important sur les voyages sur les routes internationales en mars, de nombreux pays ayant effectivement bouclé leurs frontières”, a déclaré le directeur général de l’AAPA, Subhas Menon.

“Dans l’ensemble, les transporteurs asiatiques ont connu une baisse de 38 % du nombre de passagers internationaux transportés, pour un total combiné de 59 millions au cours du premier trimestre de l’année. Au cours de la même période, la demande de fret aérien international a chuté de 10 % suite à la baisse des nouvelles commandes à l’exportation”.

En ce qui concerne l’avenir, M. Menon a déclaré qu’il y a une grande incertitude quant à la durée de l’effondrement mondial. Les entreprises et les consommateurs resteront probablement peu enclins à prendre des risques tant que la nature et la durée de la propagation de la pandémie de Covid-19 ne seront pas mieux connues.

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Damien ROUSSON

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Voir tous les articles de Damien ROUSSON →