Blocage des transports : les navires dans le canal de Suez pourraient être partiellement déchargés – Verlagshaus Jaumann – www.verlagshaus-jaumann.de

Une tentative de soulever des centaines de conteneurs du navire avec une grue, par exemple, et de réduire ainsi sa charge, prendrait des jours, voire des semaines. Décharger les grands conteneurs pesant des tonnes d’une hauteur de près de 60 mètres en plein désert et sans l’infrastructure d’un port serait un défi logistique. Le “Ever Given” peut transporter jusqu’à 18 000 conteneurs.

Le blocus, qui dure plusieurs jours, fait perdre au canal des revenus de l’ordre de 13 à 14 millions de dollars par jour. L’autorité du canal a encaissé environ 5,6 milliards de dollars en 2020 pour les transits de 18 800 navires. L’autorité envisage d’offrir aux navires en attente un passage à moindre coût lorsque la crise sera terminée.

Les compagnies maritimes Hapag-Lloyd (Hambourg), CMA CGM (France), MSC (Italie/Suisse) et HMM (Corée du Sud) ont annoncé qu’elles détourneraient un total de 22 navires par le Cap de Bonne Espérance en Afrique. M. Rabi a défendu le canal de Suez contre les critiques, affirmant que la voie navigable reste la “route la plus sûre et la plus courte” entre l’Asie et l’Europe.

Les 25 membres de l’équipage du Ever Given, tous originaires d’Inde, se portent bien et continuent d’être à bord. Il n’y a pas encore d’informations sur d’éventuels dommages à la cargaison ou la pollution de l’eau.

© dpa-infocom, dpa:210328-99-02549/4