Banques: en 10 ans -10.000 agences mais toujours quatrième dans l’UE – Agence ANSA

(ANSA) – ROME, AVRIL 05 – En dix ans en Italie, près de 10 000 agences bancaires ont disparu: de 34 036 début 2010 à 24 312 début 2020, soit 30% de moins. Malgré cette baisse, nous sommes cependant toujours quatrièmes en Europe avec 39 agences pour 100 000 habitants, contre 56 au début de la décennie. La moyenne européenne est de 22.

C’est ce qui ressort du Rapport Finance Durable de la Fondation pour la Subsidiarité.

Les trois quarts des succursales (18 393) appartiennent à des banques constituées en sociétés par actions. Les banques coopératives de crédit suivent avec environ 17% (4 236) et les banques coopératives avec 6% (1 548). Enfin, il existe 135 succursales de banques étrangères.

Un autre phénomène examiné par la Fondation pour la subsidiarité est la diffusion de la banque à domicile. En dix ans, de 2010 à 2020, en Italie, les clients qui utilisent Internet pour opérer pour leur compte ont doublé, passant de 18% à 35%. Cependant, la péninsule est encore très éloignée de la moyenne continentale de 58%. La banque à domicile est répandue dans les grandes économies telles que l’Espagne (62%), l’Allemagne (65%), la France (66%) et la Grande-Bretagne (77%).

Pendant ce temps, le processus de concentration dans le secteur bancaire se poursuit. Fin 2019, les cinq premiers établissements de crédit en Italie représentaient 47% du total des actifs. Un scénario similaire se retrouve en France (49%), alors qu’il est plus faible en Allemagne (31%). Le marché espagnol est plus concentré (67%). “Le numérique, la concurrence et le défi du développement durable sont en train de révolutionner les banques et la relation client”, observe Giorgio Vittadini, président de la Fondation. (POIGNÉE).

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA