Astrazeneca en France uniquement pour les plus de 55 ans – Les Scandinaves hésitent – Passauer Neue Presse

-photo : dpa

La principale autorité sanitaire française recommande désormais le vaccin d’Astrazeneca uniquement aux personnes âgées de plus de 55 ans. D’autres pays européens, quant à eux, s’en tiennent à l’interdiction de la vaccination.

Lisez aussi :
– Un chercheur voit dans la vaccination une cause possible de thrombose

En France, seules les personnes âgées de plus de 55 ans doivent recevoir le vaccin, a indiqué l’autorité sanitaire vendredi. Le Danemark et d’autres pays scandinaves sont plus prudents et ne réintégreront pas Astrazeneca pour l’instant en raison du risque possible de caillots sanguins graves.

L’autorité sanitaire française a recommandé au gouvernement de réintroduire le vaccin d’Astrazeneca “sans délai”. Afin d’inspirer la confiance, le Premier ministre Jean Castex s’est fait vacciner vendredi dans un hôpital de la région parisienne. “Je n’ai rien senti, même si je suis un peu dégoûté”, a déclaré l’homme de 55 ans après coup. La France a connu jusqu’à présent trois cas de caillots sanguins suite à des vaccinations, selon les autorités sanitaires.

Caillots sanguins principalement chez les femmes de moins de 55 ans

L’Agence européenne des médicaments a déclaré que des caillots sanguins cérébraux potentiellement mortels étaient apparus principalement chez des femmes de moins de 55 ans après des vaccinations. Dans l’ensemble, toutefois, l’EMA a jugé le médicament d’Astrazeneca “sûr et efficace” à l’issue d’une réunion spéciale tenue jeudi. Elle a déclaré que les avantages du vaccin en matière de protection contre la maladie de covid-19 l’emportaient sur tout risque potentiel. Toutefois, l’autorité de l’UE n’a pas pu exclure “définitivement” un lien entre les vaccinations avec Astrazeneca et des caillots sanguins rares mais dangereux dans le cerveau. L’information sur le produit doit maintenant être adaptée en conséquence afin d’informer les patients et les médecins des risques possibles.

Toujours pas de vaccinations avec Astrazeneca au Danemark

L’autorité sanitaire danoise a également fait référence à ce lien possible vendredi dans sa décision de ne pas réintroduire le vaccin Corona d’Astrazeneca pour le moment. Dix cas de caillots sanguins graves consécutifs à des vaccinations d’Astrazeneca font actuellement l’objet d’une enquête au Danemark, dont un décès, a-t-il déclaré. Au total, plus de 140 000 Danois ont reçu le vaccin. Le Danemark a été le premier pays d’Europe à suspendre les vaccinations d’Astrazeneca à la suite de la découverte de caillots sanguins la semaine dernière.

La Suède et la Norvège s’en tiennent également au gel de la vaccination

Après que le Danemark, l’Allemagne et de nombreux autres pays de l’UE aient également arrêté les vaccinations avec Astrazeneca – après la déclaration de l’EMA, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas et le Portugal, entre autres, ont alors également annoncé qu’ils voulaient à nouveau utiliser le vaccin. La Norvège et la Suède, en revanche, ainsi que le Danemark, souhaitent pour l’instant attendre de nouvelles enquêtes.

De nombreux pays d’Europe connaissent actuellement une augmentation significative du nombre d’infections, comme l’Allemagne. Pour briser la troisième vague, un nouveau confinement doit être mis en place dans de nombreuses régions de France samedi. Dans l’agglomération parisienne et dans les autres zones touchées, tous les commerces non quotidiens devront fermer pendant au moins quatre semaines. La liberté de mouvement d’environ 20 millions de citoyens sera restreinte. La plupart des écoles resteront toutefois ouvertes. – afp/dpa