AstraZeneca, Draghi sente von der Leyen: "Aucune preuve de thrombose" – ANSA Nouvelle Europe

L’Agence italienne des médicaments Aifa a décidé, comme précaution, d’interdire l’utilisation du lot ABV2856 du vaccin AstraZeneca, après, entre autres, la mort d’un soldat en Sicile pour arrêt cardiaque «en concomitance temporelle» avec l’administration du vaccin. Des doses de ce lot ont été distribuées dans toute l’Italie. Chaque lot du vaccin AstraZeneca contient environ 500 000 doses.

Mario Draghi a eu une conversation téléphonique avec Ursula von der Leyen. De la conversation – sources du rapport Palazzo Chigi – il est ressorti qu’il n’y a aucune preuve d’un lien entre les cas de thrombose enregistrés en Europe et l’administration du vaccin Astrazeneca. Lors de l’appel téléphonique avec Draghi, le président von der Leyen “a annoncé que l’EMA avait lancé un nouvel examen accéléré” des vaccins d’Astrazeneca.

“D’après une analyse de nos données de sécurité de plus de 10 millions d’administrations, il n’y avait aucune preuve d’un risque accru d’embolie pulmonaire ou de thrombose veineuse profonde dans tout groupe d’âge, sexe, lot ou dans tout pays où vous avez été utilisé le vaccin AstraZeneca contre Covid19 “. Il en va de même pour la société qui fabrique le vaccin.

Et l’Agence Aifa elle-même se retient sur l’hypothèse: “Pas de commentaire. La communication est entre les mains du ministre. Tout évolue, le lien causal reste à vérifier”, a déclaré Giorgio Palù, président de l’Aifa. “La décision de retirer un lot est une mesure de précaution, elle vous permet d’inspecter le lot en détail, d’effectuer des tests sur la qualité du produit et de vérifier les circonstances. Dans le même temps, les données de tous les pays sont arrivées du L’EMA est rassurante. Campagne de vaccination car le profil bénéfice-risque de ce vaccin est positif, les risques ne sont pas de nature à compromettre sa valeur. Certes, les citoyens doivent être informés, ils doivent être tenus informés des progrès également dans d’autres pays “, a déclaré l’Aifa Directeur général Nicola Magrini.

La Le Danemark a suspendu son utilisation par mesure de précaution du vaccin AstraZeneca. La suspension temporaire est liée aux “rapports de cas graves de caillots sanguins chez les personnes vaccinées”, dont l’un est décédé. Les autorités sanitaires nationales l’ont signalé. Précisant qu ‘”il n’a pas été déterminé, pour le moment, qu’il existe un lien entre le vaccin et les caillots sanguins”. Cependant, la première ministre Mette Frederiksen a expliqué qu’il est nécessaire “de faire plus de recherches sur ce point”. L’arrêt de l’utilisation d’AstraZeneca est prévu pendant deux semaines. Une nouvelle évaluation aura lieu le 22 mars.

Peu de temps après le Danemark, aussi la Norvège et l’Islande ils ont suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca par mesure de précaution et jusqu’à nouvel ordre en dépit des assurances de l’Agence européenne des médicaments, de l’Ema et du fabricant. Là France au contraire, il dit qu’il ne suspendra pas AstraZeneca: “J’ai renvoyé l’affaire devant l’Agence nationale de sécurité du médicament. Selon eux, il n’y a aucune raison de suspendre la vaccination avec AstraZeneca”, a déclaré le ministre français de la Santé, Olivier Véran . Ici aussi Allemagne n’arrête pas l’administration du vaccin AstraZeneca.

Ema a déclaré que le vaccin Covid d’AstraZeneca pourrait continuer à être utilisé en attendant les enquêtes sur les caillots sanguins. “Il n’y a actuellement aucune indication que la vaccination ait provoqué ces conditions, qui ne sont pas répertoriées comme effets secondaires avec ce vaccin. La position du comité de sécurité de l’EMA (PRAC) est que les avantages du vaccin continuent à l’emporter sur ses risques. Et le vaccin peut continuer à être administré pendant que les enquêtes sur les cas d’événements thromboemboliques sont en cours. » Cela a été annoncé par l’EMA, après que le Danemark a suspendu l’utilisation d’AstraZeneca pour les rapports de caillots sanguins chez des personnes ayant reçu le vaccin, y compris un cas dans lequel une personne est décédée.