ANSA / Sardes dans le monde, 124 000 sont enregistrés auprès de l’agence AIRE – ANSA

Acli Research Crei, 87% des émigrants vivent en Europe

(ANSA) – CAGLIARI, 27 AVRIL – Les Sardes du monde enregistrés auprès d’Aire (registre des Italiens résidant à l’étranger) sont 123.212. Mais 87% ne sont pas allés très loin: ils vivent en Europe, près de la moitié entre la France et l’Allemagne. Seuls 9,2% sont allés en Amérique. De faibles pourcentages en Afrique, en Asie et en Océanie, avec un pic de 1,6% entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Ce sont les chiffres présentés aujourd’hui par le chercheur Marco Sideri, lors d’une réunion, Sardi nel mondo 2020, organisée par Acli Crei.

La plupart des Sardes à l’étranger ont entre 25 et 64 ans. Mais le pourcentage de jeunes de moins de 24 ans est également élevé: 26 256. Les Sardes en Europe sont principalement en Allemagne et en France: les deux pays accueillent environ 47% des émigrants. Les autres se répartissent notamment entre la Belgique, le Royaume-Uni, la Suisse.

n L’Amérique, l’État le plus «sarde» est l’Argentine, suivie des États-Unis, du Brésil et du Canada. Les jeunes se retrouvent principalement en Allemagne, en France, en Belgique et au Royaume-Uni. Alors que le pays le plus accueillant pour les plus de 65 ans est la France.

“Ce serait bien d’encourager – a déclaré Mauro Carta, président de Crei-Acli – et d’encourager les politiques de retour tant pour les jeunes Sardes que pour les plus de 65 ans”.

La conseillère régionale du Labour Alessandra Zedda est également d’accord, mais elle vise également à maintenir vivant le lien entre ceux qui sont à l’extérieur et la Sardaigne: «Ils apportent l’image de l’île au monde – a-t-il expliqué – et sont des témoignages non seulement de notre des produits gastronomiques mais de l’ensemble du territoire. Nous encourageons également l’utilisation des équipements technologiques en ces temps de pandémie pour rester au plus près et des projets pour rester en contact permanent. Je voudrais à l’avenir parler plus que des cercles de communauté “.

Une enquête sur les données d’Aire a montré que la commune sarde qui, par rapport au nombre d’habitants, a donné plus d’émigrants est Bidonì, dans la province d’Oristano, avec 72%. Suivi par Sindia, Senis, Montresta et Ballao.

Il existe 110 clubs sardes dans le monde et impliquent environ 30 000 associés. Le plus grand nombre de communautés se trouve en Allemagne: 10.

Sur la possibilité d’un retour critique Alberto Delogu, de Genève: “Ceux qui sont partis l’ont fait aussi parce qu’ils n’étaient pas satisfaits du système scolaire et universitaire et de la possibilité de faire des affaires. Nous devrions changer ces conditions, qui en tout cas ne le sont pas. dépendent de la Sardaigne. Je vois un retour plus possible pour ceux qui continuent à voir la Sardaigne comme un point de référence. Mais seulement après avoir fini de travailler “. (MANIPULER).

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA