Allocation unique pour les enfants à partir de juillet. Voici ce qu’il vaut et qui y a droit – Il Sole 24 ORE

L’allocation unique et universelle pour enfants arrivera à partir du 1er juillet 2021. Cela a été confirmé ces derniers jours par le Premier ministre Mario Draghi lui-même, assurant qu’à partir de cette date, fixée par la dernière loi de finances, toutes les familles recevront 250 euros par mois pour chaque enfant. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement devra gérer et mettre en œuvre la loi sur les procurations, le soi-disant «Family Bill» que le Sénat s’apprête à approuver définitivement le mardi 30 mars, dans trois mois seulement. Un projet de loi qui pour le Parti démocrate et Italia Viva représente la première véritable étape de la réforme fiscale, mise à l’ordre du jour par le gouvernement Draghi.

Contrôle unique et universel

Avec le feu vert du Palazzo Madama au projet de loi sur la famille, déjà approuvé en juillet 2020 par la Chambre, le gouvernement introduira un chèque unique et universel dans notre système. Mais pourquoi unique et universel? Par “unique”, nous entendons que la nouvelle aide à la famille remplacera toutes les formes actuelles de soutien que le système reconnaît désormais à la famille, des déductions fiscales personnelles pour charges familiales relatives aux enfants aux allocations familiales, de la prime bébé à celle pour le taux de natalité ou l’adoption, de la prime mère à l’allocation pour le troisième enfant.

Chargement…

Le terme «universel», en revanche, indique que l’allocation pour enfant sera versée chaque mois à tous les contribuables, qu’ils soient indépendants ou salariés, capables ou incompétents. Jusqu’à présent, en effet, l’accompagnement était la prérogative des salariés.

Quand la nouvelle aide mensuelle est due

La nouvelle allocation, sous forme de crédit d’impôt ou d’espèces, sera reconnue pour chaque enfant à charge du 7e mois de grossesse jusqu’à l’âge de dix-huit ans et avec un montant majoré à partir du deuxième enfant.

Il sera dans tous les cas payé jusqu’à l’âge de 21 ans mais sera réduit de son montant et versé directement à l’enfant majeur dans le cas où il est inscrit à l’université, effectue un stage, suit un cours professionnel, est engagé dans la fonction publique universelle, occupe un emploi à faible revenu ou est inscrit en tant que chômeur et cherche du travail dans un centre pour l’emploi ou une agence pour l’emploi.