Air France obtient l’approbation de l’Union européenne pour une aide de 4 milliards d’euros – FRANCE 24 Français

Publié le:

L’UE a approuvé mardi un plan du gouvernement français visant à injecter jusqu’à quatre milliards d’euros dans Air France, frappée par un effondrement du trafic passagers pendant la pandémie.

L’accord, d’une valeur de 4,7 milliards de dollars, fait suite à des semaines de négociations avec la Commission européenne, qui doit veiller à ce que les aides d’État ne donnent pas aux entreprises un avantage indu.

En échange du feu vert, la commission, qui est le régulateur antitrust de l’UE, a déclaré qu’Air France renoncerait à environ 18 créneaux horaires par jour à Orly, le deuxième aéroport de Paris après Charles de Gaulle.

“Cela donne aux transporteurs concurrents la possibilité d’étendre leurs activités dans cet aéroport, garantissant des prix équitables et un choix accru pour les consommateurs européens”, a déclaré la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré que l’UE avait également permis à l’État français de porter sa participation dans la compagnie aérienne nationale à 30%, contre 14,9% actuellement.

>> Affaires: Air France va obtenir un refinancement soutenu par l’État après les négociations avec l’UE

Air France a enregistré une perte de 7,1 milliards d’euros (8,4 milliards de dollars) en 2020, car son activité, comme celle du reste des compagnies aériennes du monde, souffrait de restrictions relatives aux coronavirus qui ont pratiquement anéanti le trafic aérien mondial.

La compagnie aérienne rivale Ryanair, dont la critique des subventions de l’État pour les compagnies aériennes traditionnelles trouve souvent une oreille attentive de la part de la Commission européenne, a fustigé l’aide française antérieure à Air France, affirmant qu’elle fausse la concurrence.

Le transporteur à bas prix basé en Irlande a longtemps dénoncé le soutien apporté aux champions nationaux et est souvent soutenu par Bruxelles.

Ryanair – la plus grande compagnie aérienne d’Europe en termes d’achalandage – cherche également à contester le sauvetage massif de Lufthansa par l’Allemagne devant les tribunaux de l’UE ainsi que des projets en Espagne, aux Pays-Bas, au Danemark et au Portugal.

La compagnie aérienne néerlandaise KLM, qui forme une alliance avec Air France, ne bénéficiera pas de l’aide.

(AFP)