Adressez-vous aux ministres de l’Église si vous voulez des bénédictions – Archevêque Kazimba

Par Perez Rumanzi

Par Elly Katahinga

L’archevêque de l’Église d’Ouganda, Mgr Steven Kazimba Mugalu, a dit aux chrétiens d’oublier les bénédictions des ministres de l’Église dont ils ne peuvent pas tenir compte de leur bien-être et de les laisser dans la tristesse pour qu’ils soient vus en toute bonne foi.

“Vous voyez ces hommes en collier (les prêtres) : La plupart d’entre eux souffrent honorablement. Vous ne pouvez pas dire à un prêtre qui vit dans cette situation de vous bénir. Certaines bénédictions sont pleines de tristesse. Un prêtre qui reste dans une maison qui fuit ne peut pas bénir parce que les bénédictions sont accompagnées de chagrin”.

“Il visite les bonnes maisons des chrétiens, les bénit et à son retour, sa maison a fui et il doit déplacer ses biens, cette bénédiction ne peut pas passer”, a déclaré le Dr Kazimba.

Le clerc s’exprimait lors d’un petit déjeuner organisé à l’occasion de sa première visite pastorale dans un diocèse hors de Kampala depuis sa consécration, le diocèse de South Ankole, samedi. La congrégation à laquelle il s’est adressé à la résidence de l’évêque de Kyamate était composée des principaux responsables laïcs et prêtres du diocèse.

L’évêque Kazimba a visité plusieurs projets de l’église, dont une plantation de café de 273 acres, un jardin de bananes de 16 acres, et a officié à l’ouverture de la SACCO du diocèse, du centre de santé III, de la maison d’hôtes de l’Union des mères et de la maison du doyen de la cathédrale de Kyamate.

“Je suis impressionné par la façon dont les chrétiens d’ici accordent de l’importance au bien-être de leurs ministres. Je pense que beaucoup de gens doivent venir ici et voir ce qui se passe”, a-t-il déclaré après avoir officialisé la mise en service de la maison construite par les chrétiens pour le doyen de la cathédrale diocésaine.

Publicité

Il a exhorté les chrétiens à considérer l’agriculture comme un moyen de développement personnel et de survie.

“Avant la création de l’homme, le jardin a été créé, puis l’homme. Dieu a voulu que l’homme ait quelque chose à manger pour avoir la vie en abondance. Ce pays appelé Ouganda est un pays fertile. Vous devez utiliser la terre si nous voulons survivre”, a-t-il noté.

Il a remercié le diocèse de South Ankole pour avoir mené le thème de la vie en plénitude en créant de tels projets, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’épargne et des soins de santé, disant que ceux-ci démystifient le thème provincial de cette année, “La vie en plénitude”.

L’évêque du diocèse, le révérend Nathan Ahimbisibwe, a déclaré que le diocèse se développait parce qu’il était exempt de corruption et de mauvaise utilisation des fonds de l’église.

Concernant le bien-être des prêtres, Mgr Ahimbisibwe a déclaré que le diocèse se concentrait d’abord sur l’avancement de projets clés qui permettraient de renforcer l’autonomie sans penser aux dons.

S’adressant aux journalistes après la visite, l’archevêque a condamné les violations continues des droits de l’homme dans le pays.

editorial@ug.nationmedia.com