Accidents sur les autoroutes, Berrino : “Situation inacceptable, le ministère doit intervenir” – IVG.it


Ligurie. Après Edoardo Rixi, député de la Ligue et responsable des infrastructures nationales et de la composante de la commission des transports, également le conseiller régional pour les transports Gianni Berrino intervient sur la situation des autoroutes liguriennes après le grave accident mortel survenu la nuit dernière sur l’A26 (et qui s’est produit hier après-midi dans l’A10, coûter la vie d’une jeune femme).



“‘Accident très grave le 23 mars sur l’A10 à Celle’, ‘Accident mortel le 23 mars sur l’A26 Genova Voltri’ : ce sont les nouvelles d’hier, pas différentes de celles que nous lisons dans les journaux depuis des semaines. Une situation inacceptable. Le ministère des transports a l’obligation et le devoir de vérifier, en mettant des règles à la suite des chantiers autoroutiers et des changements de chaussée qui sont maintenant considérés comme normaux”.

“Il n’est pas possible qu’un axe routier comme l’Autostrada dei fiori et l’A10, traversé par environ 10 000 poids lourds par jour, venant de France, d’Espagne et du Portugal et apportant des marchandises en Italie et partout en Europe, ait plus de 70 kilomètres de voie unique depuis des mois. Les trois accidents graves de ces derniers jours se sont tous produits sur des chantiers de construction. Cela montre clairement combien il est dangereux de forcer des milliers de camions, ainsi que des dizaines de milliers de voitures, à utiliser une seule voie. Aux tragédies indescriptibles, qui augmentent chaque jour, correspond un blocage total de la circulation aussi bien sur l’autoroute que sur l’Aurelia puisqu’il n’y a pas d’autres voies : des pays et des villes côtières inondés par des véhicules et un trafic anormal, tout cela dans un moment où nous sommes en zone orange, et encore moins dans un petit moment où nous espérons tous revenir à une normalité de vie et au redémarrage du tourisme” continue le conseiller municipal Berrino.

“Il est temps que le ministère des transports prenne en charge une situation aussi grave en réalisant des investissements appropriés en Ligurie. Avec un double objectif : d’une part, augmenter le nombre de passagers de certaines lignes ferroviaires, comme par exemple la fréquence de l’Intercity qui, de Milan et Turin, rejoint Gênes, Vintimille et Spezia, et avec un fonds supplémentaire à affecter à la Région jusqu’à la fin de cette urgence autoroutière ; d’autre part, investir et débloquer le chantier pour le doublement à l’ouest entre Finale Ligure et Andora, au-delà du réaménagement des galeries, afin de permettre aux marchandises en provenance de France et d’Espagne de voyager en train plutôt qu’en autoroute “.