5 mythes en matière de marketing numérique

Le marketing numérique est devenu une partie intégrante des entreprises, quels que soient leurs tailles, leurs domaines, leurs produits, etc. Malheureusement, il existe de nombreux mythes et idées fausses très répandus sur le marketing numérique, et ceux qui croient aveuglément à ces mythes finissent par passer à côté de nombreuses opportunités que leur offre le marketing numérique. Aujourd’hui, nous allons devenir les MythBusters et, espérons-le, empêcher certains d’entre vous de commettre ces erreurs coûteuses et aider votre entreprise à améliorer son marketing numérique.

Mythe n° 1 : La création d’un site Web est suffisante. Faux ! S’adaptant à la nouvelle réalité créée par la pandémie de COVID-19, de nombreux entrepreneurs prennent des mesures pour atteindre plus efficacement leurs clients et commencer à vendre leurs produits en ligne. Sans aucun doute, la création d’un site web est un élément essentiel de la stratégie numérique d’une entreprise. Cependant, ce n’est qu’un début, et vous ne devez pas vous arrêter là. Si vous voulez que votre site Web attire des prospects et les convertisse en clients payants, il doit être utilisé en combinaison avec d’autres canaux de marketing (numériques et réels).

Mythe #2 : Le référencement est mort/est une chose unique/ne concerne que les mots clés/etc. Il y a des dizaines de mythes sur le référencement qui doivent être démystifiés. Il y en a tellement que nous pourrions écrire une dissertation, et ce ne serait toujours pas suffisant.

On a l’impression que le mythe “SEO Is Dead” existe depuis aussi longtemps que le SEO lui-même. En fait, 57% des spécialistes du marketing B2B ont déclaré que le référencement génère plus de prospects que toute autre initiative marketing. Ce qui est important, c’est d’optimiser constamment votre référencement en fonction des nouvelles mises à jour et modifications des algorithmes de Google, afin d’obtenir de meilleurs résultats.

Cela nous amène à un autre mythe : le référencement est une chose unique. En fait, le référencement est un processus sans fin. Vous risquez de vous retrouver derrière vos concurrents dans les classements de Google si vous ignorez l’optimisation constante du référencement.

L’autre idée fausse est que le référencement ne concerne que les mots-clés. L’obsession des mots-clés ne vous apportera aucun bénéfice. L’utilisation des mots-clés doit être naturelle, Google pénalise le bourrage de mots-clés. Ce sur quoi vous devriez vraiment vous concentrer, c’est la création d’un contenu de qualité.

Mythe #3 : Le SMM est gratuit et les résultats sont instantanés. Il est gratuit de créer un compte sur Instagram/Twitter/Facebook, donc le SMM est gratuit aussi, non ? C’est faux ! Une campagne de médias sociaux réussie nécessite des ressources, et elle prend du temps et de l’argent. De nombreux coûts accompagnent le SMM : coûts d’une agence ou d’un conseil, coûts de la promotion sur les médias sociaux, coûts des posts sponsorisés, etc.

Une autre idée fausse très répandue en matière de SMM est que vous verrez les résultats de la campagne immédiatement. Le succès n’est pas facile, et il n’est pas rapide non plus. Un plan SMM efficace comporte de nombreuses étapes : tout d’abord, vous devez examiner le succès de vos précédentes campagnes de médias sociaux. Ensuite, vous devez définir clairement vos objectifs et comprendre le processus de décision de vos clients. L’analyse des performances de vos concurrents fait également partie intégrante de l’élaboration d’une stratégie de marketing des médias sociaux. Veillez donc à surveiller leur contenu pour identifier leurs points forts et leurs points faibles. Ensuite, déterminez les plateformes de médias sociaux que vous utiliserez pour promouvoir vos produits et services, ainsi que le moment et la fréquence de vos publications. Vous êtes enfin prêt à dialoguer avec vos clients !

Comme vous pouvez le constater, une campagne de marketing social n’est pas une promenade de santé, et il faut du temps et de l’argent pour élaborer une stratégie bien pensée qui vous apportera des résultats.

Mythe n°4 : Email Marketing : Plus c’est court, mieux c’est. Bien que la plupart de vos lignes d’objet doivent être courtes et informatives pour attirer l’attention des lecteurs, la longueur des lignes d’objet des e-mails dépend de nombreux facteurs : les appareils que vos clients utilisent pour lire les e-mails, le produit dont vous faites la promotion, la performance de vos lignes d’objet précédentes (leur taux d’ouverture), etc.

Selon une étude menée par Marketo, une ligne d’objet de sept mots avec un nombre moyen de caractères de 41 caractères est la variante optimale pour obtenir un taux d’ouverture plus élevé.

Mythe n° 5 : Le marketing de contenu est uniquement destiné à la promotion. Ce n’est pas une bonne idée de pousser vos produits chaque fois qu’une opportunité se présente. Vos clients veulent voir du contenu utile et informatif, et le seul but de votre marketing de contenu devrait être d’encourager l’engagement des clients et de créer un lien émotionnel avec eux. Par conséquent, l’interaction vient en premier, et la promotion en second.

Dernières réflexions

L’importance du marketing numérique ne peut être sous-estimée. La présence en ligne est aujourd’hui une nécessité pour toute entreprise : les restaurants proposent leurs produits par le biais de systèmes de commande en ligne, les hôtels créent des sites de réservation pour faciliter le processus de prise de rendez-vous, et même les magasins traditionnels de type brick-and-mortar se transforment en e-shops.

Cependant, il y a encore beaucoup à apprendre sur le marketing numérique. La confusion sur la manière dont les entreprises peuvent mettre en œuvre des stratégies de marketing numérique entraîne une baisse de la satisfaction des clients et affecte leurs résultats.

Dans cet article, nous avons partagé 5 mythes du marketing numérique qui vous aideront à prendre des décisions plus efficaces et vous éviteront de commettre ces erreurs courantes.