35 ans après Tchernobyl: l’aide environnementale allemande met en garde contre la réapparition du nucléaire en Europe – FinanzNachrichten.de

Berlin (ots) –

– Réacteurs à risque délabrés en France, Belgique, République tchèque et Suisse toujours pas éteints
– Malgré les risques et les coûts élevés, l’énergie nucléaire menace d’être classée comme un investissement durable dans l’UE
– Les énergies renouvelables sont disponibles comme alternative; Cependant, le bilan de la Journée des énergies renouvelables montre un manque de soutien politique

Berlin (ots) – Le 26 avril 1986, le réacteur du bloc 4 de la centrale nucléaire soviétique de Tchernobyl dans l’actuelle Ukraine a explosé. Il est venu à un super-GAU. D’énormes quantités de radiations radioactives ont été émises, des milliers de personnes sont mortes et des zones entières ont été contaminées pendant des siècles. 35 ans après cette catastrophe, la Commission européenne est en train de négocier si les investissements dans l’énergie nucléaire devraient être classés comme durables et donc être considérés comme des investissements durables dans la taxonomie de l’UE. Le DUH appelle la Commission européenne et les États membres de l’UE à rejeter clairement cette idée et à retirer tous les privilèges de l’énergie nucléaire. Une décision a été initialement reportée en raison de la résistance acharnée des opposants à l’énergie nucléaire et doit être prise à l’automne 2021.

Sascha Müller-Kraenner, directeur général fédéral du DUH: “La lutte contre l’énergie nucléaire n’est pas encore terminée. Le lobby nucléaire est en marche dans l’UE et tente un nouveau départ sous le label” climatiquement neutre “. Les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima doivent cependant tous avoir besoin d’une mise en garde contre les risques énormes associés à l’énergie nucléaire pour les personnes et l’environnement – ceux-ci ne doivent pas simplement être ignorés. L’avenir appartient aux énergies renouvelables. Il est extrêmement dangereux que la Commission européenne hésite ici et n’a pas encore rejeté clairement l’énergie nucléaire. L’Europe doit sortir de l’énergie nucléaire au lieu de la laisser revenir. Nous appelons le gouvernement fédéral à travailler pour les réacteurs les plus dangereux et les plus anciens, souvent proches de la frontière allemande, à être éteint. ”

C’est le cas, par exemple, de la centrale nucléaire française de Cattenom et de la centrale nucléaire belge de Tihange. Un label de durabilité dans le cadre de la taxonomie de l’UE, en revanche, donnerait des avantages à l’énergie nucléaire sur les marchés financiers et faciliterait ainsi son investissement. Cela équivaut à un financement indirect. Du point de vue du DUH, il faut plutôt construire un approvisionnement énergétique véritablement durable basé sur les énergies renouvelables. Le bilan des énergies renouvelables de demain montre malheureusement clairement qu’il y a un manque de soutien politique de la part du gouvernement fédéral à cet égard.

Constantin Zerger, responsable de l’énergie et de la protection du climat chez DUH: «Alors que l’énergie nucléaire cherche des opportunités de relance, les énergies renouvelables se voient imposer d’innombrables obstacles. Le gouvernement fédéral n’a pas manqué une chance au cours de la législature actuelle de ralentir les énergies renouvelables et apporter les changements nécessaires Les conséquences sont dramatiques: sur la base de la révision de l’EEG, qui a été effectuée tardivement, l’appel d’offres pour l’énergie éolienne prévu pour mai est désormais réduit de près de 20%. agir rapidement et enfin l’amélioration promise de l’EEG Nous avons besoin d’un nouveau départ pour les énergies renouvelables. L’Union et le SPD doivent enfin faire preuve de responsabilité en matière de protection du climat. ”

Le DUH a présenté un plan détaillé pour un redémarrage des énergies renouvelables, ainsi qu’un ensemble de mesures pour des améliorations immédiates de l’EEG.

Relier:

La prise de position du DUH «Nouveau départ pour les énergies renouvelables» et le programme immédiat du DUH pour l’expansion des énergies renouvelables peuvent être consultés sur: http://l.duh.de/p210423

Contact presse:

Sascha Müller-Kraenner, directeur général fédéral DUH
0160 90354509, mueller-kraenner@duh.de

Constantin Zerger, responsable de l’énergie et de la protection du climat
0160 4334014, zerger@duh.de

Bureau de presse DUH:

Matthias Walter, Marlen Bachmann, Thomas Grafe
030 2400867-20, presse@duh.de

www.duh.de, www.twitter.com/umwelthilfe, www.facebook.com/umwelthilfe, www.instagram.com/umwelthilfe, www.linkedin.com/company/umwelthilfe

Contenu original de: Deutsche Umwelthilfe eV, transmis par news aktuell
Message d’origine: https://www.presseportal.de/pm/22521/4896871